à la Une

Données personnelles : La CNIL voit rouge contre Optical Center

La chaîne d’opticiens vient d’écoper d’une amende de 250 000 euros par la CNIL. Une amende record pour sanctionner l’insuffisance de sécurisation des données des clients.

La CNIL n’est pas daltonienne et a même vu rouge contre le réseau d’opticiens, Optical Center. Elle vient d’infliger une amende record de 250 000 euros à l’encontre de cette société. L’histoire commence en juillet 2017 où la CNIL a été informée d’une « fuite de données conséquentes ».

Après vérifications, il est en effet possible en renseignant plusieurs URL dans la barre d’adresse d’un navigateur, d’accéder à des centaines de factures de clients de la société. Ces factures contenaient des données telles que les nom, prénom, adresse postale ainsi que des données de santé (correction ophtalmologique) ou encore dans certains cas, le numéro de sécurité sociale des personnes concernées. Continuer à lire … « Données personnelles : La CNIL voit rouge contre Optical Center »

à la Une

Microsoft plonge son datacenter submersible en Ecosse

Il y a quelques mois, Microsoft, avait présenté un concept de datacenter capable d’être plongé dans la mer. La firme passe à la vitesse supérieure en immergeant sa capsule dans les eaux écossaises pendant plusieurs années.

Le projet Natick 2 a pris l’eau, mais dans le bon sens du terme. Microsoft vient en effet de couler à 35 mètres de profondeur son datacenter submersible au large de l’Écosse (l’Ile d’Orkney exactement) pour une durée de 5 ans. Continuer à lire … « Microsoft plonge son datacenter submersible en Ecosse »

à la Une

Anthony Cirot prend les rênes de VMware France

L’ancien responsable de la division cloud d’IBM passe chez le spécialiste de la virtualisation pour prendre le poste de country manager France. Il succède à Sylvain Cazard.

La mise à jour d’un profil LinkedIn est souvent riche en enseignement. Celui d’Anthony Cirot a changé ce week-end pour afficher Country Manager France et vice-président chez VMware. Un changement et surtout une promotion pour celui qui était encore il y a quelques semaines vice-président de l’activité cloud chez IBM France.

Continuer à lire … « Anthony Cirot prend les rênes de VMware France »

à la Une

L’application SAIP n’alertera plus personne

Le gouvernement a décidé de débrancher le service d’alerte attentat mis en place après les évènements de 2015. Face aux ratés, les autorités préfèrent s’en remettre aux réseaux sociaux plus réactifs.

L’application Alerte Attentat du SAIP (Système d’alerte et d’information à la population) vit ses dernières heures. Le ministère de l’intérieur a confirmé que le contrat noué avec le prestataire, la société Deveryware, expirait le 31 mai et ne serait pas reconduit. Pour mémoire, à la suite des attentats du 13 novembre 2015, le gouvernement avait demandé la création d’un système pour prévenir la population en cas de menaces. Au sein du dispositif « système d’alerte et d’information des populations » (SAIP), il y avait le développement de l’application Alerte Attentat.   Continuer à lire … « L’application SAIP n’alertera plus personne »

à la Une

BMC Software change de fonds

L’éditeur de solutions ITSM et gestion du cloud change de main. KKR a annoncé le rachat de BMC Software auprès de deux autres fonds d’investissement.

BMC Software a un nouveau propriétaire, KKR. Le fonds d’investissement a annoncé le rachat du spécialiste de l’ITSM et de gestion du cloud. BMC Software était jusqu’alors la propriété de deux fonds d’investissements, Bain Capital et Golden Gate Capital.

Continuer à lire … « BMC Software change de fonds »

à la Une

Un botnet inquiète l’Ukraine et la finale de la Ligue des Champions

Les chercheurs en sécurité de Cisco ont découvert un gigantesque botnet composé de 500 000 routeurs. L’objectif serait de mener une cyberattaque contre l’Ukraine avant la finale de la coupe d’Europe de football. La Russie est soupçonnée d’être derrière cette affaire.

La division de sécurité de Cisco, Talos a émis une alerte concernant la découverte d’un botnet de 500 000 routeurs essaimés dans 54 pays. Ils ont la particularité d’avoir été infectés par un malware nommé VPNFilter. Ce dernier est particulièrement complexe indique les chercheurs en sécurité de Cisco. « Le code de ce malware se recoupe avec des versions du malware BlackEnergy », souligne les spécialistes en se référant à la cyberattaque de décembre 2016 dont a été victime l’Ukraine. Continuer à lire … « Un botnet inquiète l’Ukraine et la finale de la Ligue des Champions »

à la Une

Big Data et IA : Oracle s’empare de Datascience.com

La firme de Redwood Shores a annoncé le rachat de la start-up Datascience.com. Elle met à disposition des entreprises une plateforme comprenant des outils, des librairies et des langages pour les data scientists.

L’IA et le Big Data sont des priorités pour les acteurs de l’IT. Oracle est dans cet état d’esprit et vient de racheter Datascience.com. Cette start-up fondée en 2014 en Californie propose une plateforme à destination des data scientits des entreprises pour qu’ils puissent créer, développer et tester des projets autour de l’analytique ou du machine learning. Continuer à lire … « Big Data et IA : Oracle s’empare de Datascience.com »

à la Une

HPE en pince pour le SDN de Plexxi

HPE a annoncé son intention d’acquérir Plexxi, un spécialiste de la virtualisation du réseau (SDN) dans les environnements hyperconvergés. HPE va l’intégrer à l’offre Simplivity, mais également Synergy.

HPE poursuit ses emplettes technologiques et décide de s’intéresser à la virtualisation du réseau. Le SDN (Software Defined Network) est souvent considéré comme une brique importante dans la modernisation des datacenters et dans la migration vers le cloud. A cette fin, HPE vient d’annoncer l’acquisition de Plexxi, start-up lancée en 2010 à Nashua dans le New Hampshire. Le montant de l’opération n’a pas été divulgué, mais elle a été évaluée par les spécialistes à environ de 267 millions de dollars. Continuer à lire … « HPE en pince pour le SDN de Plexxi »

à la Une

Kaspersky trouve refuge et transparence en Suisse

Boudé aux Etats-Unis et surveillé aux Pays-Bas, Kaspersky a décidé de migrer l’ensemble des données de ses clients au sein d’un « centre de transparence » en Suisse. Une étape dans la reconquête des clients.

Soupçonné de collusion avec les autorités russes, Kaspersky traverse une crise de confiance. Les Etats-Unis se sont prononcés pour l’exclusion des produits de l’éditeur russe de plusieurs administrations. Kaspersky a donné des gages de bonne volonté en proposant de publier le code source de son antivirus, mais sans convaincre les autorités américaines. L’Angleterre n’a pas tardé à suivre en écartant à son tour les mêmes solutions. Très récemment, les Pays-Bas ont émis des doutes et prévoit d’abandonner progressivement les produits Kapsersky. Continuer à lire … « Kaspersky trouve refuge et transparence en Suisse »

à la Une

Klout, le scoreur d’influence sur les médias sociaux bientôt kaput

Le site mesurant l’influence des personnes sur les réseaux sociaux annonce sa fermeture le 25 mai prochain. Ce service pourrait néanmoins renaître en se focalisant sur Twitter.

A la naissance de Klout en 2008, il ne se passait pas une journée sans que l’on s’intéresse au score de telle ou telle personnalité. L’objectif de cette start-up était de mesurer l’influence des personnes sur les réseaux sociaux. Continuer à lire … « Klout, le scoreur d’influence sur les médias sociaux bientôt kaput »

à la Une

Google acquiert Velostrata, un migrateur de cloud

Google a racheté la start-up israélienne Velostrata proposant un service de migration facilitant le transfert des applications des datacenters des entreprises vers le cloud public.

A n’en pas douter Google a clairement envie d’accélérer sur le cloud. Alignant les références clients comme Twitter pour la partie stockage froid, Cloud Platform cherche maintenant à conquérir d’autres clients. Dans cette stratégie, la firme de Mountain View vient d’annoncer l’acquisition de la jeune pousse israélienne Velostrata. Continuer à lire … « Google acquiert Velostrata, un migrateur de cloud »

à la Une

Cloud hybride : Mesosphere séduit à nouveau les investisseurs

Au 4ème tour de financement, Mesosphere vient de lever 125 millions de dollars pour développer sa plateforme pour le cloud hybride.

Petit à petit l’oiseau fait son nid. L’histoire de Mesosphere s’inscrit parfaitement dans cet adage. Sur le plan technique, la start-up a démarré dans la gestion des clusters à travers son offre Mesos, puis elle est remontée dans les couches en créant DC/OS, un système d’exploitation pour les datacenters, mais aussi un orchestrateur des conteneurs à travers Marathon. Au final, Mesosphere est devenu une plateforme incontournable pour accompagner les entreprises dans leur migration vers les cloud hybride. Le succès se voit également sur la partie financière. La dernière levée de fonds a eu lieu en mars 2016 en glanant 73,5 millions de dollars auprès d’investisseurs comme HPE ou Microsoft. Continuer à lire … « Cloud hybride : Mesosphere séduit à nouveau les investisseurs »

à la Une

Cisco acquiert l’IA d’Accompany pour ses solutions de collaboration

Cisco annonce le rachat de la start-up Accompany utilisant l’intelligence artificielle pour proposer une base de données de personnes et de relations au sein des sociétés. La dirigeante de cette société en profite pour devenir le patron de la division collaboration.

Dans une volonté d’étoffer ses solutions de collaboration, Cisco s’est adjoint les compétences de la jeune pousse Accompany. Basée à Los Altos, elle propose une plateforme aidant les clients à trouver des nouveaux prospects, de naviguer dans les processus de ventes et de renforcer les relations. Elle s’appuie sur une base de données traitée en temps réel, compilant des millions de personnes au sein des entreprises. Sa CEO et fondatrice, Ami Chang, a coutume de comparer la solution à un chef de cabinet ou d’un assistant digital capable de donner aux responsables les éléments dont ils ont besoin avant des entretiens ou des réunions. Continuer à lire … « Cisco acquiert l’IA d’Accompany pour ses solutions de collaboration »

à la Une

Flash disparaît presque du web

L’utilisation de Flash d’Adobe au sein du web est passée sous la barre des 5% en 2018. Sa part de marché était de 28,5% en 2011.

Peut-on dire que Steve Jobs a eu la peau de Flash ? Probablement. On se souvient d’une tribune en 2010 où le patron d’Apple livre un véritable réquisitoire contre la technologie d’Adobe. Propriétaire, instable, peu performant et pas sécurisé, inadapté aux écrans tactiles, les critiques pleuvent sur Flash. On apprendra beaucoup plus tard que derrière cette mise à mort technologique se cachait un problème relationnel entre Jobs et le CEO d’Adobe à l’époque, Shantanu Narayen. Continuer à lire … « Flash disparaît presque du web »

à la Une

Facebook mise sur ses propres puces pour l’IA

Une offre d’emploi postée sur Facebook subodore que le réseau social constitue une équipe pour créer ses propres processeurs. Ces puces serviront notamment dans les solutions d’intelligence artificielle.

Des vents contraires souffleraient-ils sur les spécialistes des semi-conducteurs ? Après Apple et Google, Facebook envisage de se lancer dans l’aventure des processeurs. Selon Bloomberg, le réseau social a publié une annonce qui laisse peu de place au doute. La firme de Menlo Park recherche un ingénieur spécialisé dans les ASIC (circuit intégré) et les FPGA (puce reprogrammable). L’heureux ou heureuse élu doit être capable de gérer de bout en bout l’architecture et le design, les firmwares, les drivers des SoC/ASIC. Continuer à lire … « Facebook mise sur ses propres puces pour l’IA »

à la Une

Une messagerie sécurisée made in France pour le gouvernement

Dans sa volonté de sécuriser au maximum les échanges entre ministères, la France planche sur une messagerie instantanée sécurisée similaire à WhatsApp ou Telegram. Des tests sont en cours.

La semaine dernière, le secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Majhoubi avait vendu la mèche à la radio en indiquant, « « nous travaillons à une messagerie sécurisée publique qui ne sera pas dépendante d’offres privées ». Pour discuter en toute sécurité, les hauts fonctionnaires et le gouvernement utilisent aujourd’hui des solutions de type WhatsApp ou Telegram. Avantage de ces deux plateformes, les communications sont chiffrées de bout en bout, mais inconvénient elles ne sont créées et contrôlées par des sociétés américaines ou russes. Il y a mieux en matière de souveraineté numérique. Continuer à lire … « Une messagerie sécurisée made in France pour le gouvernement »

à la Une

L’IA, un deus ex machina pour Facebook et Zuckerberg ?

Devant les élus américains, Mark Zuckerberg a certes fait acte de contrition sur l’affaire Cambridge Analytica, mais il a surtout promu l’intelligence artificielle pour résoudre les problèmes. Petit hic, la méthode et le calendrier n’ont pas été donnés.

Le fondateur et patron de Facebook avait bien préparé son audition devant la commission sénatoriale. Pendant 5 heures, Mark Zuckerberg a été passé au grill après le scandale Cambridge Analytica, une société anglaise, qui a réussi à siphonner plus de 87 millions de profils Facebook pour influencer la campagne électorale américaine. Lors de son grand oral, le jeune milliardaire a fait acte de contrition, mais repousse toute idée de régulation. « Je ne suis pas sûr que nous ayons besoin d’une loi », répond-il à la question de savoir s’il serait prêt à défendre une loi protégeant la vie privée des moins de 16 ans. Continuer à lire … « L’IA, un deus ex machina pour Facebook et Zuckerberg ? »

à la Une

AWS, victime collatérale de la colère de Trump contre Amazon ?

Donald Trump ne porte pas Jeff Bezos et Amazon dans son cœur et le fait savoir dans plusieurs tweets. Cette acrimonie pourrait desservir AWS en pleine discussion avec le Pentagone pour obtenir un contrat cloud de plusieurs milliards de dollars.

Amazon ne paye pas suffisamment la Poste américaine et le Washington Post véhicule des fausses informations, les tweets de Donald Trump à l’encontre de l’empire de Jeff Bezos sont toujours aussi lapidaires. Le Président des Etats-Unis avait déjà dégainé une première salve de tweet s’interrogeant sur le peu de taxes payées par Amazon, provoquant une baisse sensible de l’action de la firme américaine. Continuer à lire … « AWS, victime collatérale de la colère de Trump contre Amazon ? »

à la Une

Recrutement en cybersécurité : pensez gamer !

Selon McAfee, les entreprises cherchant des spécialistes en cybersécurité devraient se tourner vers les gamers, des candidats au profil intéressant.

L’éditeur a mené une étude auprès de 950 responsables de la sécurité et pour 78% d’entre eux, la jeune génération, celle qui a grandi avec les jeux vidéo, sont les meilleurs candidats pour les postes dans la cybersécurité. Mieux, le rapport suggère que les gamers, c’est-à-dire ceux impliqués et immergés dans les compétitions en ligne, sont les meilleurs profils. 92% des sondés pensent que le jeu offre une expérience et des compétences essentielles pour chasser les menaces de cybersécurité. Ces valeurs sont : la logique, la persévérance, comprendre comment aborder les adversaires. Enfin, trouver de nouvelles pistes d’embauches est apprécié par les répondants. Continuer à lire … « Recrutement en cybersécurité : pensez gamer ! »

à la Une

Les ransomwares ont coûté 600 K€ aux entreprises françaises

Si les ransomware sont rémunérateurs pour les cybercriminels, ils ont un coût pour les entreprises. En France, la facture s’élève en moyenne à 600 000 euros. Par contre, elles sont parmi celles qui payent le moins les rançons.

SentinelOne a mené une étude internationale sur l’impact des ransomwares sur les entreprises. Différents pays sont représentés dont la France avec un premier enseignement, l’activité des ransomwares a été forte pendant 2017 en passant de 52% à 59%. Autre indication, si l’attaque réussit à chiffrer des fichiers dans 53% des cas, l’impact est très limité car les sociétés disposent de sauvegardes pour remplacer les données corrompues. Elles ne sont que 3% à choisir de payer pour récupérer leurs données (11% aux Etats-Unis). Continuer à lire … « Les ransomwares ont coûté 600 K€ aux entreprises françaises »

à la Une

Oracle-Google : le monde du logiciel vacille à nouveau

En donnant raison à Oracle face à Google, une cour d’appel américaine a relancé les inquiétudes du monde du développement logiciel concernant les droits d’auteurs relatifs aux API.

On pensait l’affaire pliée, mais c’est sans compter sur la ténacité d’Oracle. Petit rappel de l’affaire propriétaire de Java (plateforme et langage) depuis le rachat en 2010 de Sun Microsystems (qui a publié en 2006 le code source du logiciel), Oracle accuse Google d’utiliser sans contrepartie financière des interfaces de programmation (API, 37 sont dans l’œil du cyclone) Java dans son OS mobile Android. La firme de Redwood Shores a attaqué Google en 2010. Continuer à lire … « Oracle-Google : le monde du logiciel vacille à nouveau »

à la Une

Le cryptojacking choix numéro 1 des cybercriminels

Le ransomware a été le gagne-pain des cybercriminels pendant les deux dernières années, mais une nouvelle martingale commence à l’éclipser dans l’arsenal des cybercriminels : le cryptojacking. Un code malveillant se charge d’utiliser les ressources des PC ou des serveurs à l’insu des utilisateurs pour générer de la monnaie virtuelle (Bitcoin, Monero, etc). Relativement simple et terriblement rémunérateur pour les pirates. Depuis la fin de l’année 2017 et l’emballement du prix du Bitcoin, la vague de cryptojacking a pris de l’ampleur. Continuer à lire … « Le cryptojacking choix numéro 1 des cybercriminels »

à la Une

Google veut mêler blockchain et cloud

Selon la presse américaine, Google planche sur l’intégration de la technologie blockchain pour renforcer ses offres cloud.

Google pouvait-il rester éloigné de la technologie blockchain ? IBM et Microsoft ont déjà sauté le pas en proposant des services. Selon Bloomberg, la firme de Mountain View planche aussi discrètement sur la blockchain pour dynamiser son activité cloud. L’objectif est de ne pas se laisser dépasser par la concurrence des grands acteurs, mais également des start-ups spécialisées dans ce domaine. Continuer à lire … « Google veut mêler blockchain et cloud »

à la Une

Avec le projet Denali, Microsoft repense les SSD pour les datacenters cloud

A l’occasion de l’Open Compute Project Summit, Microsoft a dévoilé de nouvelles spécifications pour les SSD au sein des datacenters cloud.

La firme de Redmond s’intéresse au stockage et plus particulièrement aux SSD présents au sein des datacenters des grands acteurs du cloud. Dans le cadre de l’Open Compute Project (OCP) qui vise à adapter les équipements IT aux besoins des datacenters cloud, elle vient de présenter des spécifications repensant l’interface du firmware des SSD. Cette annonce a pour nom de code Denali, les plus anciens se souviendront que ce nom avait déjà été utilisé dans le cadre de SQL Server 2012. Continuer à lire … « Avec le projet Denali, Microsoft repense les SSD pour les datacenters cloud »

à la Une

Les Français trop intimes avec leurs assistants personnels

Une étude montre que les Français partagent beaucoup de chose avec leurs assistants numériques. Râleur, questions existentielles, rien n’échappe à ces compagnons virtuels.

McAfee a mené une étude originale sur le comportement des Français vis-à-vis de leurs assistants personnels. Enceintes, smartphones, consoles de jeux, éléments de domotiques, ils sont de plus en plus présents dans notre quotidien et dans nos maisons. Une présence souvent synonyme de transparence et d’oubli par les utilisateurs. Continuer à lire … « Les Français trop intimes avec leurs assistants personnels »

à la Une

IBM lance un PC microscopique pour lutter contre la fraude

IBM a presque réussi à produire un ordinateur invisible. Le micro-ordinateur, de la taille d’un grain de gros sel, dévoilé par Big Blue, adresse le marché de la contrefaçon à travers la technologie Blockchain.

A l’occasion de la conférence Think, IBM a levé le voile sur un ordinateur miniature pouvant se classer parmi les plus petit au monde. Jugez plutôt, la taille est d’un millimètre carré, il contient un million de transistors et ne coûte que 10 cents à fabriquer. Continuer à lire … « IBM lance un PC microscopique pour lutter contre la fraude »

à la Une

Avec Infinity Storage, Cloudian fédère fichiers et objets

Le spécialiste du stockage objet annonce le rachat d’Infinity Storage, expert du stockage fichier. L’objectif est de proposer une solution sans couture entre les deux mondes.

Devant l’afflux massif de données, les entreprises sont à la recherche de solutions de stockage capable de gérer les problématiques de sauvegarde, mais aussi du Big Data. Sur cette problématique, le stockage en mode objet commence à se faire un nom avec quelques sociétés emblématiques. Scality, créée par Jérôme Leucat, connaît une belle réussite. Mais il faut compter aussi sur Cloudian, créée en 2011 et qui vient de lever 25 millions de dollars (avec en plus une ligne de crédit de 100 millions de dollars). Continuer à lire … « Avec Infinity Storage, Cloudian fédère fichiers et objets »

à la Une

Airbus débarque Office pour s’envoler avec G Suite

Airbus a décidé de quitter Office de Microsoft pour choisir G Suite de Google. La migration concerne les 130 000 employés de l’avionneur et doit s’étaler sur 18 mois.

Nos confrères de The Register ont eu accès à un mémo rédigé par Tom Enders, CEO d’Airbus aux employés dans lequel il explique que la société « a décidé de franchir une étape majeure de transformation en passant de l’environnement Microsoft Office à Google Suite ». Continuer à lire … « Airbus débarque Office pour s’envoler avec G Suite »

à la Une

Les datacenters de Microsoft en France : c’est parti

Après une phase de rodage, Microsoft a annoncé l’ouverture de ses datacenters en France. 3 sont situés dans la région parisienne et un à Marseille. La plupart des services cloud sont maintenant disponibles depuis la France.

Date avait été prise en mars 2018 pour ouvrir officiellement les datacenters de Microsoft en France. Délai respecté par la firme, après plusieurs semaines de test auprès de certains clients. Sa présence dans l’hexagone comprend 4 datacenters dont 3 sont basés en région parisienne et 1 à Marseille. Ils constituent 2 régions (France Centre et France Sud) supplémentaires dans le portefeuille Azure (qui en comprend 50 aujourd’hui). Continuer à lire … « Les datacenters de Microsoft en France : c’est parti »

à la Une

Avec Agones de Google, Ubisoft se la joue Kubernetes

Google se lance dans l’hébergement de serveurs de jeux multijoueurs via un projet Open Source baptisé Agones et basé sur la plateforme d’orchestration de conteneurs, Kubernetes.

Dans ce cadre, la firme de Mountain View s’est associée avec l’éditeur français de jeux vidéo Ubisoft. Ce projet se définit comme « Open Source basé sur Kubernetes pour l’hébergement et la mise à l’échelle des serveurs dédiés aux jeux ». Habituellement, les éditeurs de jeux vidéo utilisent leur propre logiciel pour augmenter le nombre de serveurs de jeux. Une tâche difficile, longue et coûteuse explique Mark Mandel, développeur chez Google sur le blog de Cloud Platform.

Gérer la complexité des serveurs dédiés de jeux

Pour le spécialiste, les serveurs de jeux sont des systèmes très complexes, avec une durée de vie courte (quelques minutes ou quelques heures), nécessitant un gestionnaire de serveurs de jeux connecté à des services intermédiaires regroupant les joueurs en fonction d’un niveau de compétences similaires pour qu’une partie soit équilibrée. « Les serveurs de jeux dédiés ont également besoin d’une connexion directe aux process hébergeant les IP et les ports, plutôt que de passer par des équilibreurs de charge », écrit Mark Mandel.

Il ajoute, « ces jeux en temps réel sont extrêmement sensibles à la latence et un load balancer ne fait qu’en ajouter. De plus, comme tous les joueurs sont connectés à un serveur de jeu, ils partagent en même temps la simulation du jeu en mémoire, il est donc plus facile de les connecter à la même machine ».

Kubernetes pour simplifier et optimiser

 

C’est là qu’intervient le projet Open Source Agones, qui signifie en grec compétition ou regroupement. Il a pour objectif de supprimer la complexité décrite ci-dessus en fournissant à Kubernetes des capacités pour créer, exécuter, gérer et monter en charge des processus de serveurs de jeux dédiés directement dans les clusters managés par Kubernetes. Les développeurs peuvent s’appuyer sur les outils de la plateforme de gestion des clusters et des API, comme celle de Kubernetes pour connecter les serveurs intermédiaires avec Agones.

projet Agones

Le projet supporte par ailleurs les services liés aux jeux, comme les marketplace, les inventaires ou la gestion des comptes. En hébergeant ces services sur la même plateforme que le serveur dédié, les développeurs voient leur travail faciliter en réduisant les besoins de connaissances opérationnelles.

Du côté d’Ubisoft, Carl Dione, directeur du développement des activités en ligne, souligne « notre objectif est de trouver continuellement de nouveaux moyens pour fournir à nos joueurs des services de haute qualité. Agones rend plus flexible l’exécution des serveurs dédiés de jeux au sein des datacenters et donne à nos équipes plus de contrôle sur les ressources nécessaires. Cette collaboration a été rendue possible en combinant l’expertise de Google sur le cloud et le déploiement de Kubernetes avec notre forte connaissance des technologies liées aux jeux ».

Le projet Agone débute et une version alpha de la 0.1 est disponible en téléchargement sur GitHub.

à la Une

Les US contre la fusion Broadcom-Qualcomm, Intel à l’affût (MAJ)

L’OPA inamicale menée par Broadcom sur Qualcomm pourrait voir un troisième acteur sortir du bois : Intel. De son côté Broadcom a décidé de rapatrier son siège aux États-Unis pour rassurer les autorités américaines. Un espoir douché par Donald Trump qui vient de signer un décret bloquant l’opération

L’éventuel rachat de Qualcomm par Broadcom tourne au feuilleton où chaque semaine apporte son lot de rebondissements. Après avoir refusé dans un premier temps, le fondeur a laissé la porte ouverte aux discussions après que Broadcom ait rehaussé sensiblement son offre : 117 milliards de dollars.

Continuer à lire … « Les US contre la fusion Broadcom-Qualcomm, Intel à l’affût (MAJ) »

à la Une

La France n’est plus propice au cloud ?

Une étude menée par BSA montre que la France perd 3 places en 2 ans en matière de cloud et plus particulièrement sur les politiques relatives au cloud. Une sanction pour un cadre législatif inchangé et une stratégie cloud floue.

La BSA (Business Software Alliance) regroupant l’ensemble des éditeurs de logiciel a publié le millésime 2018 de son « Global Cloud Computing Scorecard ». Ce classement réalisé au niveau mondial évalue le niveau de préparation des pays à l’adoption et la croissance des services de cloud. Cette étude s’appuie sur différents critères allant de la protection des données, à la réglementation commerciale en passant par le développement de l’Internet haut débit ou l’état de la cybercriminalité. Continuer à lire … « La France n’est plus propice au cloud ? »

à la Une

Bisbilles autour du contrat cloud du Pentagone

La signature d’un contrat estimé à près d’1 milliard d’euro pour la migration du Pentagone vers le cloud a été fortement critiqué. Accusé de favoriser AWS, le Département de la Défense a fortement révisé ce contrat.

En fin de semaine dernière, l’intégrateur Rean se vantait d’avoir gagné un contrat avec le Département de la Défense pour l’aider à migrer vers le cloud. Cet accord est estimé à 950 millions de dollars. Mais le choix du prestataire n’a pas été du goût de la concurrence qui s’est empressée de critiquer ce choix et de menacer d’une action judiciaire. Continuer à lire … « Bisbilles autour du contrat cloud du Pentagone »

à la Une

GitHub victime d’une attaque DDoS record de 1,35 Tbps

Les attaques en déni de service reprennent leur course à la taille. GitHub en a fait les frais hier avec une offensive de 1,35 Tb par seconde. Les attaquants ont utilisé une faille dans les serveurs Memcached.

Dans son récent rapport sur les attaques DDoS, Netscout Arbor montrait une accalmie en 2017 sur la densité des assauts. L’année 2018 effacera pour le moins ce reflux, car la course à la plus grosse attaque reprend du service. Hier, Akamai a détecté et atténué une attaque avec un pic évalué à 1,35 Tbps, soit 126,9 millions de paquets par seconde. Continuer à lire … « GitHub victime d’une attaque DDoS record de 1,35 Tbps »

à la Une

Avec Queens, conteneurs et vGPU règnent sur OpenStack

La dernière livraison d’OpenStack apporte son lot de nouveautés. Queens continue ses efforts sur la technologie des conteneurs. Le monde des puces graphiques virtuelles est également intégré dans une optique de machine learning.

Après un cycle de 6 mois d’intenses efforts des membres de la communauté, OpenStack annonce la publication de la 17ème version de la plateforme cloud Open Source. Baptisée Queens, elle propose des innovations et des évolutions sur les différents modules du projet. Continuer à lire … « Avec Queens, conteneurs et vGPU règnent sur OpenStack »

à la Une

Quand l’IA devient un maître du droit des contrats

Une start-up travaillant sur les technologies au service des métiers juridiques a développé une IA capable de rivaliser, voire de battre les meilleurs avocats pour identifier les erreurs dans des contrats.

Secteur bancaire, relation client, traduction, l’intelligence artificielle apprend vite au point de faire de l’ombre à d’autres professions. C’est le cas des avocats comme le montre cette expérience menée par la société LawGeex, start-up israélienne. Cette legaltech a développé une IA capable d’identifier les erreurs au sein d’un contrat. Continuer à lire … « Quand l’IA devient un maître du droit des contrats »

à la Une

Apple pousse iCloud dans les bras de Google Cloud

Un document de sécurité publié par Apple montre que la firme stocke les données du service iCloud sur le cloud de Google. Microsoft disparaît de la liste.

C’est la confirmation d’une rumeur. Apple passe par Cloud Platform de Google pour stocker les données de son service icCloud. Selon un document observé par CNBC, la firme de Cupertino a commencé à utiliser le cloud public de Google au cours des 10 derniers mois.

Depuis 2011, Apple s’appuie sur Azure de Microsoft et AWS pour héberger les données d’iCloud. Cependant en 2016, un article montre qu’Apple cherchait à réduire sa dépendance à l’égard d’Amazon Web Services et évoquait le projet de migration des données vers Cloud Platform de Google. Cette bascule aurait rapporté selon l’article entre 400 et 600 millions de dollars à la firme de Mountain View. Continuer à lire … « Apple pousse iCloud dans les bras de Google Cloud »

à la Une

Les e-passeports aux Etats-Unis contrôlés, mais pas vérifiés

Le CBP américain est depuis 11 ans incapable de vérifier l’authenticité des passeports électroniques. Les parlementaires demandent aux autorités de se doter de logiciel capable de vérifier les e-passeports.

Pour les personnes qui ont l’occasion de voyager aux Etats-Unis, le passage au contrôle des passeports est toujours une expérience qui peut bien ou mal se passer. Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les Etats-Unis ont considérablement renforcé le contrôle aux frontières. Pour les pays disposant d’une dispense de visa, les autorités américaines avaient exigé pour les ressortissants de ces pays de disposer d’un passeport équipé d’une puce comprenant des informations personnelles et des éléments d’authentification. Continuer à lire … « Les e-passeports aux Etats-Unis contrôlés, mais pas vérifiés »

à la Une

Oracle et VMware se renforcent dans la sécurité cloud

A quelques heures d’intervalles, VMware et Oracle ont annoncé des acquisitions, CloudCoreo pour le premier et ZenEdge pour le second. Point commun : la sécurité du cloud.

Parmi les freins au développement du cloud, la sécurité arrive souvent dans les réponses des responsables informatiques. Souvent, cette notion comprend plusieurs aspects : disponibilité, localisation des donnés, protection des données, éléments de sécurité (chiffrement, firewall, …). Pour lever cette crainte, des efforts ont été menés par les fournisseurs de cloud. Mais les dernières acquisitions montrent que le sujet est toujours présent, avec la montée en puissance du cloud hybride, voir du multi-cloud. Continuer à lire … « Oracle et VMware se renforcent dans la sécurité cloud »

à la Une

Après Spectre et Meltdown, Intel crée un bug bounty à 250 000 dollars

Intel veut éviter de voir des failles critiques comme Spectre et Meltdown sortir au grand jour. Le fondeur vient d’étendre son programme de recherche de bugs ainsi que le montant des récompenses.

Il y avait été du bout des pieds. Le premier programme de bug bounty d’Intel était limité, mais la découverte des failles Spectre et Meltdown ont changé la donne. Ces vulnérabilités ont été trouvées par des experts en sécurité, notamment de Google, mais sans rentrer dans le cadre du bug bounty. Critiqué pour sa gestion rocambolesque des correctifs, le fondeur ne veut pas revivre les mêmes affaires. Continuer à lire … « Après Spectre et Meltdown, Intel crée un bug bounty à 250 000 dollars »

à la Une

Quand Wallmart se bat avec Amazon à coup de cloud

La bataille dans le e-commerce est féroce. Amazon peut s’appuyer sur son offre de cloud computing. Son concurrent Wallmart se bat sur ce terrain via un gigantesque cloud privé. En attendant de devenir fournisseur ?

Le secteur de la distribution a été bouleversé par l’e-commerce. Amazon s’est taillé une part de roi dans ce domaine et son fondateur Jeff Bezos a eu la brillante idée de s’appuyer sur le cloud pour développer sa société. Au point d’en faire une activité dédiée via sa filiale AWS avec le succès que l’on connaît. Les concurrents issus de l’ancien monde (ceux disposant d’enseignes physiques), l’évolution vers l’e-commerce a pris plus de temps, mais ils n’ont pas baissé les bras. Continuer à lire … « Quand Wallmart se bat avec Amazon à coup de cloud »

à la Une

Android, Telegram, sites administratifs : le cryptojacking s’étend

Il ne se passe plus un jour sans découvrir l’étendue des dégâts des malwares ayant pour objectif de miner des monnaies virtuelles. Des milliers de sites gouvernementaux, des millions d’utilisateurs sur Android et même la messagerie sécurisée Telegram.

La propagation des malwares minant des crypto-monnaies est d’une rapidité quasi virale. En l’espace de quelques semaines, le phénomène a pris d’importantes proportions et touche un large spectre d’activités allant de YouTube au système de contrôle industriel. Le crypto-jacking a fait de nouvelles victimes. Continuer à lire … « Android, Telegram, sites administratifs : le cryptojacking s’étend »

à la Une

Citrix rachète Cedexis, l’aiguilleur du Net

Citrix a annoncé l’acquisition de la start-up franco-américaine, Cedexis. Le spécialiste de la virtualisation et du poste de travail veut ainsi développer son expertise au-delà du firewall.

L’aventure aura duré 9 ans en mode start-up. Cedexis, créée en 2009 par le français Julien Coulon et l’américain Marty Kagan, a décidé d’accepter l’offre de rachat de Citrix. L’opération avait déjà failli se réaliser en 2013 rapporte le co-fondateur français pour finalement se traduire par un prêt convertible en action de 3 à 4 millions d’euros. Les deux parties se connaissent bien. Citrix a participé à la levée de fonds de 22,8 millions de dollars en janvier 2016. A l’époque, Cedexis avait levé au total 33 millions de dollars. Le montant de l’acquisition n’a pas été dévoilé par les protagonistes. D’autres acteurs européens et asiatiques étaient sur les rangs. Continuer à lire … « Citrix rachète Cedexis, l’aiguilleur du Net »

à la Une

Le cryptojacking s’invite dans les systèmes industriels

Des chercheurs ont découvert un logiciel de minage de monnaie virtuelle chez un opérateur chargé de la distribution d’eau, basé en Europe. Il ‘agit du premier cas de cryptojacking touchant un système industriel.

Le phénomène de cryptojacking se déploie très vite. Sites web, serveurs Oracle, publicité sur YouTube, les mineurs de monnaies virtuelles se cachent vraiment partout. Ils viennent de faire leur apparition au sein des systèmes industriels. La société Radiflow a découvert un cryptomineur dans le réseau d’un opérateur de distribution d’eau en Europe. Le nom de la société a été gardé secret. Il s’agit de la première fois que ce type d’attaque impacte les ICS (Industrial Control System) ou les serveurs SCADA d’un opérateur d’importance vitale (ainsi qualifié en France). Continuer à lire … « Le cryptojacking s’invite dans les systèmes industriels »

à la Une

Linky : un projet IoT aux bénéfices à sens unique

La Cour des Comptes épingle le déploiement du compteur intelligent, Linky. Si le projet n’est pas remis en cause, ses bénéfices ne profiteront pas beaucoup aux consommateurs.

Dans son rapport annuel, la Cour des Comptes délivre les bons et les mauvais points en matière de dépenses et de politiques publiques. Cette année, le compteur communicant Linky, est dans le viseur des sages de la rue Cambon. Le projet de déploiement en lui-même n’est pas remis en cause, ainsi que sa finalité. A savoir pour les consommateurs, une réduction des erreurs de facturation et disposer d’un meilleur service.

Pour le gestionnaire technique, Enedis, ce déploiement apporte une baisse des pertes non techniques (quand une personne quitte son appartement en attendant d’avoir un nouvel occupant), ainsi qu’une automatisation de certaines tâches (relevé d’index, modification de la puissance, etc.). Continuer à lire … « Linky : un projet IoT aux bénéfices à sens unique »

à la Une

Les serveurs Dell EMC trompent Intel en embrassant les Epyc d’AMD

Dell EMC fait quelques infidélités à Intel en proposant des serveurs avec des processeurs AMD Epyc. Technologies et prix attractifs sont au programme.

Avec 98% du marché des datacenters, Intel domine l’écosystème des serveurs. Mais des alternatives existent et notamment les puces AMD. Plusieurs constructeurs ont déjà tenté l’aventure et notamment Dell. « Nous avions ouvert la porte avec la 11ème génération de serveurs en accueillant des Opteron très efficaces pour le calcul haute performance (HPC) », se souvient Jean-Sébastien Volte, brand manager des offres serveurs et réseaux chez Dell EMC. AMD a connu ensuite quelques difficultés avant de revenir sur le marché des datacenters avec les processeurs Epyc, présentés en 2017. Continuer à lire … « Les serveurs Dell EMC trompent Intel en embrassant les Epyc d’AMD »

à la Une

Broadcom s’entête pour acquérir Qualcomm

Broadcom veut s’emparer de Qualcomm coûte que coûte. Il vient de remonter son offre de 18 milliards de dollars à 121 milliards de dollars.

Le conseil d’administration de Qualcomm avait adressé une fin de non-recevoir aux avances de Broadcom. Ce dernier avait créé la surprise en lançant une OPA amicale sur la firme américaine avec à la clé un chèque de 103 milliards de dollars. Les actionnaires de Qualcomm avaient alors estimé que l’offre sous-estimait la valeur de la société. Continuer à lire … « Broadcom s’entête pour acquérir Qualcomm »

à la Une

DDoS : des assauts plus tempérés, mais plus complexes et plus ciblés

Dans son rapport WISR, Netscout Arbor montre que les attaques par déni de service baissent en densité. Les cybercriminels ou des Etats préfèrent lancer des offensives plus ciblées et hélas plus efficaces.

Avec le développement de l’écosystème IoT et les variations autour des botnets de type Mirai, Hajime, Brickerbot, on s’attendait à ce que le 13ème rapport WISR (Wolrdwilde Infrastructure Security Report) de Netscout Arbor relate des attaques DDoS affichant des niveaux de trafic dépassant les 1 Tbit/s. Et bien non, la densité est en baisse en 2017 par rapport à 2016. A cette date, la plus grande attaque DDoS enregistrait un pic à 800 Gbit/s alors que la plus importante en 2017 dépasse poussivement 640 Gbit/s. Continuer à lire … « DDoS : des assauts plus tempérés, mais plus complexes et plus ciblés »

à la Une

Avec Wannamine, le cryptojacking réactive EternalBlue de la NSA

Après Wannacry, voici Wannamine, un malware utilisant l’outil de piratage EternalBlue développé par la NSA. Son objectif est de siphonner la puissance des processeurs pour miner de la monnaie virtuelle. Le cryptojacking est en passe de devenir le nouveau ransomware.

Un bon exploit ne meurt jamais. Après avoir semé la terreur en 2017, Wannacry ou plutôt l’outil de piratage qui est derrière, EternalBlue, refait surface à travers le malware Wannamine. Ce dernier provoque ce que l’on appelle du cryptojacking, c’est-à-dire qu’il a pour ambition d’infecter des ordinateurs et d’utiliser la puissance des CPU pour générer de la monnaie virtuelle. Continuer à lire … « Avec Wannamine, le cryptojacking réactive EternalBlue de la NSA »

à la Une

Avec CoreOS, Red Hat s’impose dans les conteneurs et Kubernetes

Red Hat a annoncé l’acquisition de CoreOS, une start-up spécialisée dans la technologie de conteneurisation des applications et l’orchestration des clusters via Kubernetes. La firme a cassé sa tirelire pour devenir un acteur incontournable sur ce marché.

La tectonique des plaques dans le domaine des conteneurs est en marche. L’opération de croissance externe de Red Hat signe le début des grandes manœuvres dans la consolidation de ce marché. En s’emparant de CoreOS, la firme au chapeau rouge entend bien devenir un acteur majeur de la technologie des conteneurs et de l’orchestration des clusters via Kubernetes. Continuer à lire … « Avec CoreOS, Red Hat s’impose dans les conteneurs et Kubernetes »