Cybersécurité : Atos veut croquer Gemalto

Atos lance une OPA amicale sur Gemalto pour construire un leader mondial de la cybersécurité. Le futur groupe devrait peser 1,5 milliard de dollars.

La nuit est pleine d’imprévue. Pendant que Saint-Barthélemy enterrait Johny Halliday, la SSII Atos annonçait un coup de poker en annonçant vouloir racheter Gemalto. L’ESN est prête à casser sa tirelire en proposant 46,0 euros par action Gemalto (une prime de 42% par rapport au dernier cours de bourse), soit un montant total de 4,3 milliards d’euros. Dans un communiqué, Atos explique qu’il avait effectué une offre de rapprochement au conseil d’administration de Gemalto le 28 novembre dernier. Offre qui a été réitérée à plusieurs reprises e Atos a décidé maintenant de rendre publique son OPA pour forcer le conseil d’administration de Gemalto à prendre position. Et bien sûr accepter la proposition !

La création d’un leader dans la cybersécurité

Pour Atos, cette opération aboutira à la création d’un leader mondial dans la cybersécurité. Un secteur dans lequel la SSII se renforce à marche forcée. Avec le rachat de Bull, elle avait déjà fait un bond en avant, au point d’être classée dans le top 3 d’un rapport du cabinet PAC. Puis récemment, en octobre dernier, elle s’est emparée de Siemens Convergence Creators, renforçant encore un peu plus son portefeuille de cybersécurité.

Avec Gemalto, Atos compte développer 3 marchés : la cybersécurité, l’Internet des objets et les paiements. Sur le premier point, « L’offre de Gemalto en gestion et protection des identités, en gestion et chiffrement des données, renforcera significativement l’offre de solutions d’Atos en intelligence artificielle, Big Data, supercalculateur et orchestration cloud », peut-on lire dans un communiqué. Sur l’IoT, Gemalto a une expertise dans le domaine de la mobilité et Atos souhaite la combiner avec la solution Codex, d’analyse des données et d’intelligence artificielle. Enfin sur le paiement, Atos veut créer des synergies entre les activités de Wordline et l’expertise de Gemalto.

Un monde idéal, suspendu à la décision des actionnaires et du conseil d’administration de Gemalto.

Crédit Photo : Pierre Metivier on Visual hunt /  CC BY-NC

Auteur : Jacques Cheminat

Journaliste pendant 15 ans sur les thématiques, télécoms, réseaux, datacenter, stockage, sécurité, virtualisation, etc..., j'ai choisi d'ouvrir ce blog pour écrire sur tous les sujets IT, les tendances et mes humeurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s