iPhone : un ralentissement orchestré pour une facture salée

L’affaire du ralentissement sciemment arrangé des performances des vieux iPhone par Apple risque de coûter cher à la firme de Cupertino. Une class-action réclame 999 milliards de dollars de réparation.

L’explication de la « prolongation de la durée de vie » donnée par Apple pour justifier sa volonté de brider les performances des anciens iPhone, ne suffira pas. Les fans et les procéduriers ont du mal à avaler cette pilule et fourbissent leurs armes. La plus puissante est sans conteste l’action collective. Le site Patently Apple en a trouvé une réclamant près de 1000 milliards de dollars. Une blague, non pas vraiment. La plaignante, Violetta Mailyan, constate que « chaque membre de l’action collective a été obligé d’acheter un nouvel iPhone, car les performances de leur ancien modèle ont été ralenties volontairement par le défendeur ».

La facture risque donc d’être salée par la firme de Cupertino. Pas moins de 8 procès en class action attendent Apple pour l’année 2018 en Californie, à New York et dans l’Illinois. Un action judiciaire a par ailleurs été intentée en Israël.

Une innovation logicielle à la barre

Pour sa défense, Apple a expliqué les raisons de sa décision, en expliquant, « « les batteries au lithium-ion deviennent de moins en moins à même de répondre à des pics d’activité par temps froid, lorsque la batterie est faible ou qu’elle vieillit, ce qui peut entraîner l’extinction imprévue de l’appareil, destinée à protéger ses composants électroniques ». Notamment le processeur. En conséquence, la firme américaine précise « l’an dernier, nous avons sorti une fonctionnalité pour l’iPhone 6, l’iPhone 6S et l’iPhone SE destinée à lisser les pics (…), de façon à éviter que l’appareil ne s’éteigne soudainement ».

Seul moyen pour éviter cette obsolescence programmée, le changement de la batterie. Une opération facturée 79 dollars si le terminal n’est plus sous garantie. Une gageure quand on sait qu’année après année, Apple n’en finit plus d’augmenter le prix de son smartphone.

Les procès promettent des batailles intéressantes sur les explications, la qualification, de l’innovation logicielle d’Apple pour brider les anciens iPhone. Ils devraient apporter des éléments aussi sur la question de l’obsolescence programmée et fixer des règles sur les terminaux mobiles. Dans tous les cas, Apple peut se préparer à payer de forts frais d’avocats.

Crédit Photo : Visualhunt

Auteur : Jacques Cheminat

Journaliste pendant 15 ans sur les thématiques, télécoms, réseaux, datacenter, stockage, sécurité, virtualisation, etc..., j'ai choisi d'ouvrir ce blog pour écrire sur tous les sujets IT, les tendances et mes humeurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s