Avec CoreOS, Red Hat s’impose dans les conteneurs et Kubernetes

Red Hat a annoncé l’acquisition de CoreOS, une start-up spécialisée dans la technologie de conteneurisation des applications et l’orchestration des clusters via Kubernetes. La firme a cassé sa tirelire pour devenir un acteur incontournable sur ce marché.

La tectonique des plaques dans le domaine des conteneurs est en marche. L’opération de croissance externe de Red Hat signe le début des grandes manœuvres dans la consolidation de ce marché. En s’emparant de CoreOS, la firme au chapeau rouge entend bien devenir un acteur majeur de la technologie des conteneurs et de l’orchestration des clusters via Kubernetes.

Un achat à 250 millions de dollars

Pour s’emparer de CoreOS, Red Hat n’hésite pas à délier sa bourse pour mettre 250 millions de dollars sur la table. L’acquisition devrait être finalisée rapidement selon le protocole d’accord signé entre les parties.

CoreOS est une start-up, née en 2013 à San Francisco, s’est rapidement imposé comme un acteur important sur la technologie des conteneurs. Dans l’ombre de l’étoile montante Docker, la jeune pousse s’est lancée dans l’aventure des conteneurs avec Rocket, un moteur de création de conteneurs. Puis elle a développé plusieurs produits autour de cet écosystème : Tectonic, une plateforme Kubernetes à destination des entreprises, Quay, un registre de conteneurs, Container Linux (une version de Linux taillée pour les conteneurs) et etcd (un magasin de données distribué pour Kubernetes).

Une intégration encore à définir

Le portefeuille est donc important et intéresse fortement Red Hat. Les deux sociétés travaillent depuis plusieurs années ensemble sur ces sujets. La question est maintenant de savoir comme le géant de l’Open Source va intégrer les solutions de CoreOs au sein de son portefeuille. Le groupe devrait donner des détails dans les prochaines semaines, mais certains analystes pensent que Tectonic intégrera OpenShift, la solution PaaS de Red Hat.

Un avis non partagé par Alex Polvi, CEO de CoreOS, qui estime dans un entretien à The Register que les deux produits sont différents et qu’ils peuvent avoir leur existence propre. Dans un communiqué, Paul Cormier, président des produits et des technologies chez Red Hat, explique que « Kubernetes et Linux sont au cœur de l’association des deux sociétés pour que la technologie des conteneurs se diffuse dans les environnements de cloud publics, privés et hybrides ».

Monétiser l’expertise sur Kubernetes

L’acquisition de CoreOS par Red Hat est une bonne nouvelle pour les analystes. Kubernetes est devenue la plateforme incontournable pour la gestion des clusters de conteneurs. L’ensemble des acteurs du cloud a intégré cet outil d’orchestration et d’automatisation des conteneurs. Fort de l’expertise de CoreOS avec Tectonic, Red Hat va maintenant s’attacher à monétiser ce portefeuille, tout en continuant à innover face à la concurrence, Docker en tête. Une stratégie que la firme maîtrise plutôt bien à en croire les résultats financiers.

Photo credit: tsuna72 on Visualhunt /  CC BY

 

Auteur : Jacques Cheminat

Journaliste pendant 15 ans sur les thématiques, télécoms, réseaux, datacenter, stockage, sécurité, virtualisation, etc..., j'ai choisi d'ouvrir ce blog pour écrire sur tous les sujets IT, les tendances et mes humeurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s