Broadcom s’entête pour acquérir Qualcomm

Broadcom veut s’emparer de Qualcomm coûte que coûte. Il vient de remonter son offre de 18 milliards de dollars à 121 milliards de dollars.

Le conseil d’administration de Qualcomm avait adressé une fin de non-recevoir aux avances de Broadcom. Ce dernier avait créé la surprise en lançant une OPA amicale sur la firme américaine avec à la clé un chèque de 103 milliards de dollars. Les actionnaires de Qualcomm avaient alors estimé que l’offre sous-estimait la valeur de la société.

Pas de quoi refroidir les ardeurs du spécialiste des semi-conducteurs qui vient de renchérir sur son offre initiale. Il propose maintenant 80 à 82 dollars par action, soit un montant total de plus de 120 milliards de dollars. Dans le détail, la proposition comporte une partie en numéraire inchangée (60 dollars par action) et le reste en actions Broadcom (pour 22 dollars par action Qualcomm). En sachant que l’action de Qualcomm était cotée aujourd’hui à 63 dollars, les actionnaires peuvent être séduits par ce bonus.

Un conseil d’administration le 6 mars

Du côté de Qualcomm, le conseil d’administration se laisse jusqu’au 6 mars, jour de la prochaine réunion, pour se positionner sur cette offre. Broadcom en profitera aussi pour tenter de faire élire des membres qui lui sont favorables. Une récente tentative a échoué. La firme américaine mène plusieurs actions de front : le rachat de NXP (en attente de validation des autorités chinoises, pression d’Eliott Management pour réévaluer le montant de l’acquisition), l’amende infligée par la Commission européenne (près d’1 milliard d’euros) pour position dominante, sans compter les rapports conflictuels avec Apple.

Pour Broadcom, cette opération est synonyme de la 3ème place mondiale sur le marché des semi-conducteurs derrière Intel et Samsung. L’association avec Qualcomm fournirait un important portefeuille de puces pour les smartphones, avec en ligne de mire la 5G. Reste que si l’opération se concrétise, les autorités américaines seront très attentives sur la vente. En effet, si Broadcom est américaine, son siège social est basé à Singapour.

Auteur : Jacques Cheminat

Journaliste pendant 15 ans sur les thématiques, télécoms, réseaux, datacenter, stockage, sécurité, virtualisation, etc..., j'ai choisi d'ouvrir ce blog pour écrire sur tous les sujets IT, les tendances et mes humeurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s