Linky : un projet IoT aux bénéfices à sens unique

La Cour des Comptes épingle le déploiement du compteur intelligent, Linky. Si le projet n’est pas remis en cause, ses bénéfices ne profiteront pas beaucoup aux consommateurs.

Dans son rapport annuel, la Cour des Comptes délivre les bons et les mauvais points en matière de dépenses et de politiques publiques. Cette année, le compteur communicant Linky, est dans le viseur des sages de la rue Cambon. Le projet de déploiement en lui-même n’est pas remis en cause, ainsi que sa finalité. A savoir pour les consommateurs, une réduction des erreurs de facturation et disposer d’un meilleur service.

Pour le gestionnaire technique, Enedis, ce déploiement apporte une baisse des pertes non techniques (quand une personne quitte son appartement en attendant d’avoir un nouvel occupant), ainsi qu’une automatisation de certaines tâches (relevé d’index, modification de la puissance, etc.).

Tout bénéfice pour Enedis

Oui mais voilà, selon la Cour de Comptes, les bénéfices attendus sont très déséquilibrés entre les utilisateurs et Enedis. Le coût total du projet est estimé à 5,7 milliards d’euros, soit un coût du compteur évalué à 130 euros. Un tiers correspond au matériel, sa pose un autre tiers et le dernier tiers porte sur les systèmes d’information et les concentrateurs (intermédiaires pour diffuser et recevoir les données).

Pour éviter que l’installation des compteurs connectés se traduise par une augmentation immédiate de la facture d’électricité, le régulateur de l’énergie (CRE) a imaginé un système de différé tarifaire. Concrètement, Enedis avance l’argent et sera remboursé avec intérêt à partir de 2021 sur la facture des consommateurs. Un système qui, in fine, pourrait permettre à Enedis d’empocher 500 millions d’euros. De même, les pénalités de retard sont très limitées en étant plafonnées, alors que les incitations pour respecter les délais d’installation sont très avantageuses (jusqu’à 11% de la valeur de actifs, soit des millions d’euros). En réponse, Enedis et la CRE contestent l’analyse de la Cour des Comptes.

Remettre le consommateur au centre des investissements

L’oublié de ce projet IoT est le consommateur. « Si l’analyse économique est robuste au niveau de la distribution, elle l’est moins pour les autres acteurs, particulièrement les consommateurs », relève la Cour des Comptes. D’où la nécessité pour l’Etat d’assurer un pilotage efficace de ce projet. Plusieurs administrations publiques sont impliquées dont la Cnil pour le traitement des données personnelles, l’ANSSI pour la sécurité informatique, l’ANSES pour les questions sanitaires. Mais la coordination de l’ensemble des acteurs n’est pas satisfaisante et a laissé se développer les préoccupations des consommateurs. Parmi elles, il y a les craintes sanitaires sur le rayonnement des compteurs. L’ANSES a commandé et publié une étude démontrant la faible exposition des utilisateurs aux champs électromagnétiques. Mais ces réponses sont arrivées tardivement et les inquiétudes n’ont pas été prises en compte en amont du projet.

Le déficit d’informations se double d’une insuffisance sur la connaissance des gains pour le consommateur. L’objectif de Linky est une meilleure maîtrise de sa consommation électrique, notamment lors des pics de charge. Mais cette promesse est liée au développement de certaines fonctionnalités : consommation détaillée sur la facture, un afficheur déporté, les portails Internet, la mise à disposition des courbes de charge aux usagers. Las, les sages de la rue Cambon, constatent que ces fonctionnalités ne sont pas assez développées et expliquées aux usagers. Lors de la pose d’un compteur, l’installateur ne passe en moyenne que 30 minutes. Pas suffisant pour transmettre et expliquer les bénéfices de Linky. La Cour des Comptes réclame là aussi un pilotage de l’Etat et pour les acteurs privés de ne pas oublier que les investissements doivent bénéficier aux utilisateurs.

Auteur : Jacques Cheminat

Journaliste pendant 15 ans sur les thématiques, télécoms, réseaux, datacenter, stockage, sécurité, virtualisation, etc..., j'ai choisi d'ouvrir ce blog pour écrire sur tous les sujets IT, les tendances et mes humeurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s