Quand Wallmart se bat avec Amazon à coup de cloud

La bataille dans le e-commerce est féroce. Amazon peut s’appuyer sur son offre de cloud computing. Son concurrent Wallmart se bat sur ce terrain via un gigantesque cloud privé. En attendant de devenir fournisseur ?

Le secteur de la distribution a été bouleversé par l’e-commerce. Amazon s’est taillé une part de roi dans ce domaine et son fondateur Jeff Bezos a eu la brillante idée de s’appuyer sur le cloud pour développer sa société. Au point d’en faire une activité dédiée via sa filiale AWS avec le succès que l’on connaît. Les concurrents issus de l’ancien monde (ceux disposant d’enseignes physiques), l’évolution vers l’e-commerce a pris plus de temps, mais ils n’ont pas baissé les bras.

6 méga datacenters et 75 micro-cloud

Wallmart s’est lui aussi tourné vers le cloud pour rattraper son retard dans le commerce électronique. Pendant 5 ans, la firme a investi plusieurs millions de dollars dans la création d’un gigantesque cloud privé. Cela se traduit par la création de 6 datacenters, chacun d’une taille équivalente à 10 terrains de football. L’infrastructure cloud comprend également 75 « micro cloud » précise les responsables de Wallmart à nos confrères de Reuters.

Cette investissement a porté ses fruits, car les ventes en ligne du géant de la distribution repartent à la hausse, tout comme la valeur de l’action de la société. Le groupe reprend des parts de marché dans l’e-commerce, certes encore discrètes (3,6%) par rapport aux 43% d’AWS.

Maîtrise de la donnée client et sécurité

Alors que d’autres distributeurs parient sur le cloud public en achetant des ressources auprès d’AWS, Google ou Microsoft, Wallmart a choisi une indépendance technologique à travers son cloud privé. Tim Kimmet, en charge des opérations cloud chez Wallmart, précise que cette stratégie donne des avantages. Par exemple, le stockage des produits commandés via les assistants vocaux comme Google Home est plus rapide. De même, l’analyse des données clients dans le cloud privé permet de mieux les connaître et de réduire de 60% le traitement des retours produits en magasin.

Mais la première raison de construire son propre cloud réside dans la sécurité. Le responsable considère qu’en maîtrisant son infrastructure, le secret sur l’emplacement des datacenters, la firme réduit les risques de violation de données.

Un futur concurrent d’AWS ?

Pour l’instant les actionnaires de Wallmart soutiennent cette stratégie digitale en investissant dans le cloud privé. Mais certains se posent la question de la monétisation de ces ressources informatiques. Amazon a montré la voie en commercialisant ses ressources excédentaires au sein des Amazon Web Services.

Aujourd’hui, le leader du IaaS génére 13,8 milliards de dollars de revenus et vise prochainement les 20 milliards de dollars. Interrogé sur ce sujet, Tim Kimmet considère qu’il n’y a pas de plan actuellement pour fournir des offres de cloud à d’autres entreprises, mais il ne ferme pas la porte à ce vecteur de croissance.

Photo credit: jhoneyball on Visual Hunt /  CC BY-NC-SA

 

Auteur : Jacques Cheminat

Journaliste pendant 15 ans sur les thématiques, télécoms, réseaux, datacenter, stockage, sécurité, virtualisation, etc..., j'ai choisi d'ouvrir ce blog pour écrire sur tous les sujets IT, les tendances et mes humeurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s