Avec le projet Denali, Microsoft repense les SSD pour les datacenters cloud

A l’occasion de l’Open Compute Project Summit, Microsoft a dévoilé de nouvelles spécifications pour les SSD au sein des datacenters cloud.

La firme de Redmond s’intéresse au stockage et plus particulièrement aux SSD présents au sein des datacenters des grands acteurs du cloud. Dans le cadre de l’Open Compute Project (OCP) qui vise à adapter les équipements IT aux besoins des datacenters cloud, elle vient de présenter des spécifications repensant l’interface du firmware des SSD. Cette annonce a pour nom de code Denali, les plus anciens se souviendront que ce nom avait déjà été utilisé dans le cadre de SQL Server 2012.

Une désagrégation des rôles

Concrètement, il s’agit d’une extension de l’Open Channel qui définit les rôles du SSD par rapport au host au sein de l’interface standard. Denali envisage une désagrégation de la gestion des fonctionnalités. La gestion des médias, la correction des erreurs, le recensement des blocs défectueux, etc. restent dévolues au terminal. Le host hérite, lui, de l’écriture aléatoire, de la transmission des flux d’écritures séquentielles, de la maintenance du mapping d’adresses et de la gestion du récupérateur de mémoire (garbage collection).

Microsoft denali détails

Le projet Denali permet par ailleurs de supporter les puces FPGA (field programmable gate arrays), dont Microsoft est très friand dans ses datacenters d’Azure pour le deep learning. Cette nouvelle standardisation accueille aussi les micro-contrôleurs au niveau de l’hôte rajoute la firme américaine dans un communiqué. Avec ce standard, les fournisseurs de cloud devraient intégrer des SSD plus performants et à des coûts maîtrisés.

Des avancées sur le projet Cerberus

Microsoft a collaboré avec CNEX Labs dans le cadre du projet Denali. De même, il a pu compter sur l’aide de différents partenaires : Marvell, Broadcom, Intel, LiteOn, Samsung and SK Hynix. L’éditeur promet une finalisation des spécifications de Denali dans les prochains mois et une disponibilité d’ici la fin de l’année.

Au cours de cette conférence, Microsoft en a profité pour faire un point sur l’avancement d’un autre projet nommé Cerberus portant sur un standard de microcontrôleur de cryptographie. Présenté l’année dernière, ce projet est la prochaine étape d’un autre programme, baptisé Olympus, visant à la création d’un nouveau design de serveur pour datacenter conforme aux exigences OCP. Aujourd’hui, ces serveurs sont présents au sein d’Azure avec la famille des instances Fv2. Aujourd’hui, Microsoft indique que le projet Cerberus va être implémenté sur les équipements pour avoir un retour de la communauté.

Crédit Photo : DR

Auteur : Jacques Cheminat

Journaliste pendant 15 ans sur les thématiques, télécoms, réseaux, datacenter, stockage, sécurité, virtualisation, etc..., j'ai choisi d'ouvrir ce blog pour écrire sur tous les sujets IT, les tendances et mes humeurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s