Cloud hybride : Mesosphere séduit à nouveau les investisseurs

Au 4ème tour de financement, Mesosphere vient de lever 125 millions de dollars pour développer sa plateforme pour le cloud hybride.

Petit à petit l’oiseau fait son nid. L’histoire de Mesosphere s’inscrit parfaitement dans cet adage. Sur le plan technique, la start-up a démarré dans la gestion des clusters à travers son offre Mesos, puis elle est remontée dans les couches en créant DC/OS, un système d’exploitation pour les datacenters, mais aussi un orchestrateur des conteneurs à travers Marathon. Au final, Mesosphere est devenu une plateforme incontournable pour accompagner les entreprises dans leur migration vers les cloud hybride. Le succès se voit également sur la partie financière. La dernière levée de fonds a eu lieu en mars 2016 en glanant 73,5 millions de dollars auprès d’investisseurs comme HPE ou Microsoft.

Deux ans après, Mesosphere annonce un nouveau tour de table en levant 125 millions de dollars. T. Rowe Price Associates et Koch Disruptive Technologies (KDT) ont piloté cette levée de fonds auprès de nouveaux investisseurs : WC Ventures, de Qatar Investment Authority (QIA) et de Disruptive Technology Advisers (DTA). D’anciens investisseurs comme Andreessen Horowitz, Two Sigma Ventures, Khosla Ventures et Hewlett Packard Enterprise, ont remis au pot. Au total, la start-up a récupéré 250 millions de dollars depuis son démarrage.

Se renforcer dans l’IA et l’IoT

Florian Leibert, CEO de Mesosphere, explique, « cet investissement nous aidera à renforcer l’entreprise dans les technologies de pointe, comme les conteneurs, l’apprentissage automatique et les applications IoT ». Aujourd’hui plus de 125 entreprises parmi les fortunes 500 utilisent Mesosphere pour automatiser les opérations de cloud hybride. On peut citer Tommy Hilfiger a créé un showroom digital sur DC / OS pour révolutionner les ventes en gros de ses produits de mode. De son côté, Deutsche Telekom exécute Apache Spark sur DC / OS pour optimiser les connexions mobiles basées sur des modèles d’apprentissage automatique.

Le cloud hybride est en pleine expansion. Gartner prévoit qu’en 2020, 90% des organisations auront adopter le cloud hybride. DC/OS de Mesosphere affirme être la seule plateforme capable d’automatiser les workloads au sein des infrastructures hybrides, c’est-à-dire les datacenters, les environnements Edge et le multi-cloud.

Auteur : Jacques Cheminat

Journaliste pendant 15 ans sur les thématiques, télécoms, réseaux, datacenter, stockage, sécurité, virtualisation, etc..., j'ai choisi d'ouvrir ce blog pour écrire sur tous les sujets IT, les tendances et mes humeurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s