Google acquiert Velostrata, un migrateur de cloud

Google a racheté la start-up israélienne Velostrata proposant un service de migration facilitant le transfert des applications des datacenters des entreprises vers le cloud public.

A n’en pas douter Google a clairement envie d’accélérer sur le cloud. Alignant les références clients comme Twitter pour la partie stockage froid, Cloud Platform cherche maintenant à conquérir d’autres clients. Dans cette stratégie, la firme de Mountain View vient d’annoncer l’acquisition de la jeune pousse israélienne Velostrata.

Elle propose une plateforme adaptant les workload on premise pour les exécuter dans le cloud, en découplant les besoins en calcul et en stockage. La start-up souligne que sa solution réduit le temps de « plusieurs semaines » à « moins d’une heure » pour migrer des applications vers le cloud. Concrètement, Velostrata sépare les VM des données qu’elles utilisent avant de les migrer en dehors du firewall des entreprises. Les éléments essentielles d’une application peuvent être déplacés dans le cloud en quelques minutes. Les paramètres de configuration du workload sont ensuite adaptés à la plateforme cible, ainsi il peut être opérationnel dès que la migration est terminée. Une fois ces opérations terminées, les données sont transmises au fournisseur de cloud, sans affecter la capacité de l’application à fonctionner.

Accélérer dans le cloud hybride

 

Ce rachat intervient à peine un mois après que Velostrata a annoncé un nouveau service spécifiquement pour Google Cloud Platform. Auparavant, la start-up offrait ce type de solution à destination d’Amazon Web Services et de Microsoft. A savoir si le nouvel acquéreur gardera les services à destination de ces concurrents. Les analystes estiment que Google aurait tout à gagner à maintenir les solutions pour AWS et Azure, car le géant américain dispose désormais d’une solution de portage cross-cloud facilitant les transferts des workload vers Cloud Platform. Ce dernier pourrait devenir un « point fixe » dans le cloud.

Aucun élément financier n’a été donné sur cette acquisition. Google tente de rattraper son retard sur le marché du cloud. Depuis quelques mois, on sait que cette activité à dépasser le milliard de dollars de revenu. Encore loin des résultats d’AWS et de Microsoft (5,4 et 7,8 milliards de dollars au dernier trimestre), il se renforce dans le IaaS en proposant une connectivité directe à Cloud Platform depuis différentes datacenters de colocation à travers le monde. La société a également noué des partenariats avec des fournisseurs d’infrastructures hyperconvergées comme Nutanix. L’objectif est tout mettre en œuvre pour faciliter la migration vers le cloud, car les entreprises sont souvent bloquées par la complexité des processus de migration.

Auteur : Jacques Cheminat

Journaliste pendant 15 ans sur les thématiques, télécoms, réseaux, datacenter, stockage, sécurité, virtualisation, etc..., j'ai choisi d'ouvrir ce blog pour écrire sur tous les sujets IT, les tendances et mes humeurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s