L’application SAIP n’alertera plus personne

Le gouvernement a décidé de débrancher le service d’alerte attentat mis en place après les évènements de 2015. Face aux ratés, les autorités préfèrent s’en remettre aux réseaux sociaux plus réactifs.

L’application Alerte Attentat du SAIP (Système d’alerte et d’information à la population) vit ses dernières heures. Le ministère de l’intérieur a confirmé que le contrat noué avec le prestataire, la société Deveryware, expirait le 31 mai et ne serait pas reconduit. Pour mémoire, à la suite des attentats du 13 novembre 2015, le gouvernement avait demandé la création d’un système pour prévenir la population en cas de menaces. Au sein du dispositif « système d’alerte et d’information des populations » (SAIP), il y avait le développement de l’application Alerte Attentat.   Continuer à lire … « L’application SAIP n’alertera plus personne »

Facebook mise sur ses propres puces pour l’IA

Une offre d’emploi postée sur Facebook subodore que le réseau social constitue une équipe pour créer ses propres processeurs. Ces puces serviront notamment dans les solutions d’intelligence artificielle.

Des vents contraires souffleraient-ils sur les spécialistes des semi-conducteurs ? Après Apple et Google, Facebook envisage de se lancer dans l’aventure des processeurs. Selon Bloomberg, le réseau social a publié une annonce qui laisse peu de place au doute. La firme de Menlo Park recherche un ingénieur spécialisé dans les ASIC (circuit intégré) et les FPGA (puce reprogrammable). L’heureux ou heureuse élu doit être capable de gérer de bout en bout l’architecture et le design, les firmwares, les drivers des SoC/ASIC. Continuer à lire … « Facebook mise sur ses propres puces pour l’IA »

Une messagerie sécurisée made in France pour le gouvernement

Dans sa volonté de sécuriser au maximum les échanges entre ministères, la France planche sur une messagerie instantanée sécurisée similaire à WhatsApp ou Telegram. Des tests sont en cours.

La semaine dernière, le secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Majhoubi avait vendu la mèche à la radio en indiquant, « « nous travaillons à une messagerie sécurisée publique qui ne sera pas dépendante d’offres privées ». Pour discuter en toute sécurité, les hauts fonctionnaires et le gouvernement utilisent aujourd’hui des solutions de type WhatsApp ou Telegram. Avantage de ces deux plateformes, les communications sont chiffrées de bout en bout, mais inconvénient elles ne sont créées et contrôlées par des sociétés américaines ou russes. Il y a mieux en matière de souveraineté numérique. Continuer à lire … « Une messagerie sécurisée made in France pour le gouvernement »

Oracle-Google : le monde du logiciel vacille à nouveau

En donnant raison à Oracle face à Google, une cour d’appel américaine a relancé les inquiétudes du monde du développement logiciel concernant les droits d’auteurs relatifs aux API.

On pensait l’affaire pliée, mais c’est sans compter sur la ténacité d’Oracle. Petit rappel de l’affaire propriétaire de Java (plateforme et langage) depuis le rachat en 2010 de Sun Microsystems (qui a publié en 2006 le code source du logiciel), Oracle accuse Google d’utiliser sans contrepartie financière des interfaces de programmation (API, 37 sont dans l’œil du cyclone) Java dans son OS mobile Android. La firme de Redwood Shores a attaqué Google en 2010. Continuer à lire … « Oracle-Google : le monde du logiciel vacille à nouveau »

Les Français trop intimes avec leurs assistants personnels

Une étude montre que les Français partagent beaucoup de chose avec leurs assistants numériques. Râleur, questions existentielles, rien n’échappe à ces compagnons virtuels.

McAfee a mené une étude originale sur le comportement des Français vis-à-vis de leurs assistants personnels. Enceintes, smartphones, consoles de jeux, éléments de domotiques, ils sont de plus en plus présents dans notre quotidien et dans nos maisons. Une présence souvent synonyme de transparence et d’oubli par les utilisateurs. Continuer à lire … « Les Français trop intimes avec leurs assistants personnels »

IBM lance un PC microscopique pour lutter contre la fraude

IBM a presque réussi à produire un ordinateur invisible. Le micro-ordinateur, de la taille d’un grain de gros sel, dévoilé par Big Blue, adresse le marché de la contrefaçon à travers la technologie Blockchain.

A l’occasion de la conférence Think, IBM a levé le voile sur un ordinateur miniature pouvant se classer parmi les plus petit au monde. Jugez plutôt, la taille est d’un millimètre carré, il contient un million de transistors et ne coûte que 10 cents à fabriquer. Continuer à lire … « IBM lance un PC microscopique pour lutter contre la fraude »

Les US contre la fusion Broadcom-Qualcomm, Intel à l’affût (MAJ)

L’OPA inamicale menée par Broadcom sur Qualcomm pourrait voir un troisième acteur sortir du bois : Intel. De son côté Broadcom a décidé de rapatrier son siège aux États-Unis pour rassurer les autorités américaines. Un espoir douché par Donald Trump qui vient de signer un décret bloquant l’opération

L’éventuel rachat de Qualcomm par Broadcom tourne au feuilleton où chaque semaine apporte son lot de rebondissements. Après avoir refusé dans un premier temps, le fondeur a laissé la porte ouverte aux discussions après que Broadcom ait rehaussé sensiblement son offre : 117 milliards de dollars.

Continuer à lire … « Les US contre la fusion Broadcom-Qualcomm, Intel à l’affût (MAJ) »