Recrutement en cybersécurité : pensez gamer !

Selon McAfee, les entreprises cherchant des spécialistes en cybersécurité devraient se tourner vers les gamers, des candidats au profil intéressant.

L’éditeur a mené une étude auprès de 950 responsables de la sécurité et pour 78% d’entre eux, la jeune génération, celle qui a grandi avec les jeux vidéo, sont les meilleurs candidats pour les postes dans la cybersécurité. Mieux, le rapport suggère que les gamers, c’est-à-dire ceux impliqués et immergés dans les compétitions en ligne, sont les meilleurs profils. 92% des sondés pensent que le jeu offre une expérience et des compétences essentielles pour chasser les menaces de cybersécurité. Ces valeurs sont : la logique, la persévérance, comprendre comment aborder les adversaires. Enfin, trouver de nouvelles pistes d’embauches est apprécié par les répondants. Continuer à lire … « Recrutement en cybersécurité : pensez gamer ! »

Les ransomwares ont coûté 600 K€ aux entreprises françaises

Si les ransomware sont rémunérateurs pour les cybercriminels, ils ont un coût pour les entreprises. En France, la facture s’élève en moyenne à 600 000 euros. Par contre, elles sont parmi celles qui payent le moins les rançons.

SentinelOne a mené une étude internationale sur l’impact des ransomwares sur les entreprises. Différents pays sont représentés dont la France avec un premier enseignement, l’activité des ransomwares a été forte pendant 2017 en passant de 52% à 59%. Autre indication, si l’attaque réussit à chiffrer des fichiers dans 53% des cas, l’impact est très limité car les sociétés disposent de sauvegardes pour remplacer les données corrompues. Elles ne sont que 3% à choisir de payer pour récupérer leurs données (11% aux Etats-Unis). Continuer à lire … « Les ransomwares ont coûté 600 K€ aux entreprises françaises »

Le cryptojacking choix numéro 1 des cybercriminels

Le ransomware a été le gagne-pain des cybercriminels pendant les deux dernières années, mais une nouvelle martingale commence à l’éclipser dans l’arsenal des cybercriminels : le cryptojacking. Un code malveillant se charge d’utiliser les ressources des PC ou des serveurs à l’insu des utilisateurs pour générer de la monnaie virtuelle (Bitcoin, Monero, etc). Relativement simple et terriblement rémunérateur pour les pirates. Depuis la fin de l’année 2017 et l’emballement du prix du Bitcoin, la vague de cryptojacking a pris de l’ampleur. Continuer à lire … « Le cryptojacking choix numéro 1 des cybercriminels »

Google veut mêler blockchain et cloud

Selon la presse américaine, Google planche sur l’intégration de la technologie blockchain pour renforcer ses offres cloud.

Google pouvait-il rester éloigné de la technologie blockchain ? IBM et Microsoft ont déjà sauté le pas en proposant des services. Selon Bloomberg, la firme de Mountain View planche aussi discrètement sur la blockchain pour dynamiser son activité cloud. L’objectif est de ne pas se laisser dépasser par la concurrence des grands acteurs, mais également des start-ups spécialisées dans ce domaine. Continuer à lire … « Google veut mêler blockchain et cloud »

GitHub victime d’une attaque DDoS record de 1,35 Tbps

Les attaques en déni de service reprennent leur course à la taille. GitHub en a fait les frais hier avec une offensive de 1,35 Tb par seconde. Les attaquants ont utilisé une faille dans les serveurs Memcached.

Dans son récent rapport sur les attaques DDoS, Netscout Arbor montrait une accalmie en 2017 sur la densité des assauts. L’année 2018 effacera pour le moins ce reflux, car la course à la plus grosse attaque reprend du service. Hier, Akamai a détecté et atténué une attaque avec un pic évalué à 1,35 Tbps, soit 126,9 millions de paquets par seconde. Continuer à lire … « GitHub victime d’une attaque DDoS record de 1,35 Tbps »

Apple pousse iCloud dans les bras de Google Cloud

Un document de sécurité publié par Apple montre que la firme stocke les données du service iCloud sur le cloud de Google. Microsoft disparaît de la liste.

C’est la confirmation d’une rumeur. Apple passe par Cloud Platform de Google pour stocker les données de son service icCloud. Selon un document observé par CNBC, la firme de Cupertino a commencé à utiliser le cloud public de Google au cours des 10 derniers mois.

Depuis 2011, Apple s’appuie sur Azure de Microsoft et AWS pour héberger les données d’iCloud. Cependant en 2016, un article montre qu’Apple cherchait à réduire sa dépendance à l’égard d’Amazon Web Services et évoquait le projet de migration des données vers Cloud Platform de Google. Cette bascule aurait rapporté selon l’article entre 400 et 600 millions de dollars à la firme de Mountain View. Continuer à lire … « Apple pousse iCloud dans les bras de Google Cloud »

Les e-passeports aux Etats-Unis contrôlés, mais pas vérifiés

Le CBP américain est depuis 11 ans incapable de vérifier l’authenticité des passeports électroniques. Les parlementaires demandent aux autorités de se doter de logiciel capable de vérifier les e-passeports.

Pour les personnes qui ont l’occasion de voyager aux Etats-Unis, le passage au contrôle des passeports est toujours une expérience qui peut bien ou mal se passer. Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les Etats-Unis ont considérablement renforcé le contrôle aux frontières. Pour les pays disposant d’une dispense de visa, les autorités américaines avaient exigé pour les ressortissants de ces pays de disposer d’un passeport équipé d’une puce comprenant des informations personnelles et des éléments d’authentification. Continuer à lire … « Les e-passeports aux Etats-Unis contrôlés, mais pas vérifiés »