Un botnet inquiète l’Ukraine et la finale de la Ligue des Champions

Les chercheurs en sécurité de Cisco ont découvert un gigantesque botnet composé de 500 000 routeurs. L’objectif serait de mener une cyberattaque contre l’Ukraine avant la finale de la coupe d’Europe de football. La Russie est soupçonnée d’être derrière cette affaire.

La division de sécurité de Cisco, Talos a émis une alerte concernant la découverte d’un botnet de 500 000 routeurs essaimés dans 54 pays. Ils ont la particularité d’avoir été infectés par un malware nommé VPNFilter. Ce dernier est particulièrement complexe indique les chercheurs en sécurité de Cisco. « Le code de ce malware se recoupe avec des versions du malware BlackEnergy », souligne les spécialistes en se référant à la cyberattaque de décembre 2016 dont a été victime l’Ukraine. Continuer à lire … « Un botnet inquiète l’Ukraine et la finale de la Ligue des Champions »

DDoS : des assauts plus tempérés, mais plus complexes et plus ciblés

Dans son rapport WISR, Netscout Arbor montre que les attaques par déni de service baissent en densité. Les cybercriminels ou des Etats préfèrent lancer des offensives plus ciblées et hélas plus efficaces.

Avec le développement de l’écosystème IoT et les variations autour des botnets de type Mirai, Hajime, Brickerbot, on s’attendait à ce que le 13ème rapport WISR (Wolrdwilde Infrastructure Security Report) de Netscout Arbor relate des attaques DDoS affichant des niveaux de trafic dépassant les 1 Tbit/s. Et bien non, la densité est en baisse en 2017 par rapport à 2016. A cette date, la plus grande attaque DDoS enregistrait un pic à 800 Gbit/s alors que la plus importante en 2017 dépasse poussivement 640 Gbit/s. Continuer à lire … « DDoS : des assauts plus tempérés, mais plus complexes et plus ciblés »

Reaper, général d’un botnet IoT de 2 millions d’objets zombies

Dans la mouvance de Mirai, des chercheurs en sécurité ont découvert un malware nommé Reaper. Il a déjà réussi enrôlé plus de 2 millions d’objets connectés. Continuer à lire … « Reaper, général d’un botnet IoT de 2 millions d’objets zombies »