Les ransomwares ont coûté 600 K€ aux entreprises françaises

Si les ransomware sont rémunérateurs pour les cybercriminels, ils ont un coût pour les entreprises. En France, la facture s’élève en moyenne à 600 000 euros. Par contre, elles sont parmi celles qui payent le moins les rançons.

SentinelOne a mené une étude internationale sur l’impact des ransomwares sur les entreprises. Différents pays sont représentés dont la France avec un premier enseignement, l’activité des ransomwares a été forte pendant 2017 en passant de 52% à 59%. Autre indication, si l’attaque réussit à chiffrer des fichiers dans 53% des cas, l’impact est très limité car les sociétés disposent de sauvegardes pour remplacer les données corrompues. Elles ne sont que 3% à choisir de payer pour récupérer leurs données (11% aux Etats-Unis). Continuer à lire … « Les ransomwares ont coûté 600 K€ aux entreprises françaises »

Face à NotPetya, comment Maersk a sauvé son IT

A l’occasion du forum économique de Davos, le président du conseil de Maersk est revenu sur l’affaire NotPetya. La direction informatique du transporteur a recréé en quelques jours une infrastructure IT.

Jim Hagemann Snabe, président du conseil de Møller-Maersk, a participé à une table ronde sur la sécurité dans le cyberespace. Au cours de la discussion, il est revenu sur l’attaque NotPetya, le faux ransomware qui a saboté les systèmes d’information de plusieurs sociétés en juin dernier. Continuer à lire … « Face à NotPetya, comment Maersk a sauvé son IT »

Bad Rabbit, un ransomware aux airs de NotPetya

Plusieurs éditeurs de sécurité ont trouvé des liens forts entre la campagne du ransomware Bad Rabbit ciblant l’Ukraine et la Russie et l’offensive NotPetya en juin dernier.

Continuer à lire … « Bad Rabbit, un ransomware aux airs de NotPetya »

Ransomware sur le Dark Web : du petit commerce à la grande distribution

Le marché du rançongiciel sur le Dark Web devient une vraie puissance économique en 2017. Il affiche un taux de croissance exponentiel sur un an.

Continuer à lire … « Ransomware sur le Dark Web : du petit commerce à la grande distribution »

NotPetya : le colis empoisonné à 300 M $ pour FedEx

Les résultats financiers de FedEx sont particulièrement impactés par le piratage sa filiale TNT Express. La vague NotPetya a provoqué un trou de 300 millions de dollars. Continuer à lire … « NotPetya : le colis empoisonné à 300 M $ pour FedEx »

L’humain point mort de la sécurité, la reconnaissance faciale raillée

Une étude de BitGlass menée à l’occasion de la conférence Black Hat à Las Vegas montre que les pirates et chercheurs en sécurité misent sur le phishing comme méthode pour exfiltrer les données. La reconnaissance faciale ne leur fait pas peur.

Continuer à lire … « L’humain point mort de la sécurité, la reconnaissance faciale raillée »